Fiesta !

Si avoir des photos des cérémonies de mariage paraît souvent incontournable (c’est le coeur de l’engagement après tout!) et d’une séance de couple aussi (pour que Grand-Mamie puisse en mettre sur le manteau de sa cheminée), tout le monde ne voit pas l’intérêt d’avoir également son photographe pour la soirée de fête qui suit. Voici quelques pistes pour en comprendre l’objectif.

Quand vient le dîner, invités et mariés peuvent se lâcher alors que la pression retombe. Les plus fêtards se déchaînent et ça peut donner des clichés de folie, principalement sur le dancefloor ou à l’occasion de certains jeux particulièrement photogéniques (comme le jeux des 12 mois de l’année ou le parapluie du bonheur). 

Ces photos retranscriront une ambiance festive et feront bien rire tous ceux qui ont vécu cette soirée. Certes, ces photos des invités passant un bon moment n’iront peut être pas sur le manteau de la cheminé de Grand-Mamie (quoique!), mais les mariés seront contents de garder un souvenir de leur présence (et de constater qu’ils se sont amusés). Et les invités, eux, seront contents d’avoir des photos d’eux-mêmes (et quand ils les utilisent en photos de profil sur les réseaux, pour le photographe, c’est la consécration!). 

Personnellement, j’aime bien prendre des photos qui mettent l’accent sur la folle énergie de la fête en jouant sur des effets de lumière et de vitesse. Mais le rendu dépendra toujours de l’ambiance lumineuse des lieux. Par exemple, des guirlandes lumineuses aux murs permettront de créer des traits de lumière façon spirographe alors que de la fumée en abondance remplira la scène de couleurs et que les gobos à motif créeront, ben, des motifs… Ce sont généralement les DJ qui s’occupent de la lumière du dancefloor (NB : s’ils utilisent de la fumée, ne pas oublier de demander au propriétaire des lieux le seuil de tolérance de son alarme incendie!). 

Petites idées sympas en plus pour égayer le dancefloor : j’ai eu l’occasion de voir utilisée une machine à bulle (ou l’art de rentabiliser la machine à bulle louée pour la sortie de la mairie!). Les bracelets lumineux créent aussi parfois de petits effets, surtout lorsqu’ils sont combinés pour faire des formes fantastiques. J’ai aussi vu le DJ utiliser des canons à confettis, pour le plus grand ravissement des enfants (et des autres aussi, c’est toujours fun, mais en plus les enfants s’amusent bien ensuite à les ramasser, voire même à les balayer). Les bougies et autres cierges magiques sont très utilisés pour l’ouverture du bal, mais on peut aussi imaginer de jeter des plumes ou des confettis lors de la pose finale. Et les masques et éléments de déguisement apportent beaucoup de fun! On me dit à l’oreillette que la nouvelle mode pour impressionner est l’utilisation de gerbes d’étincelles froides combinée à la fumée lourde.

PS : et ce qui est cool, c’est qu’on peut faire les mêmes photos de folie pour d’autres fêtes aussi, les anniversaires, les soirées dansantes, les soirées étudiantes, les bals montés…

effets de lumière à des fêtes de mariages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *