Cérémonies de mariage – quelques conseils

Les cérémonies de mariages civiles et religieuses sont assez cadrées. Faites confiance aux officiants car ils connaissent leur métier. Cependant, avec l’expérience, la photographe que je suis a envie de délivrer quelques conseils pour maximiser les chances d’avoir de jolies photos de ces cérémonies. Attention, c’est un peu long !

Prendre son temps et profiter

Premier conseil important : quelque soit le type de cérémonie, prenez votre temps. 

Pour le cortège d’entrée, prenez votre temps, surtout si vous avez prévu une musique complète pour remonter l’allée centrale. Souvent pour les cérémonies religieuses, le marié et sa mère font leur entrée, suivis des témoins et/ou du père du marié et de la mère de la marié et/ou des enfants d’honneurs, et enfin la mariée au bras de son père. Mon conseil si vous souhaitez que ce moment soit grandiose et solennel, est de bien espacer les couples. Attendez que le premier couple ait atteint sa destination avant de lancer le suivant. Ainsi, le cortège ne donnera pas l’impression d’être précipité, toute la durée de la musique sera mise à profit et, surtout, ça permettra au photographe de capturer chacun des couples sans qu’il soit à moitié caché par celui d’avant (c’est particulièrement vrai pour les enfants). 

Pour l’échange des alliances, prenez votre temps. Bon, souvent ça raccroche un peu (provoquant quelques petites grimaces que je trouve tellement photogéniques!) ce qui ralentit un peu le mouvement. Je conseille de ralentir car je trouve la photo de la passation des alliances assez difficile à réussir si on essaye d’avoir vraiment la photo iconique de l’alliance bien visible tout en essayant, pour le photographe, de rester discret. En effet, souvent une des 2 mains va cacher l’autre et, à l’église, l’attroupement composé du prêtre, du porteur de livre, des témoins (et aussi du micro et du bras qui le tient) sont autant d’obstacles à LA photo parfaite… Chaque photographe à sa technique pour ce moment, donc si c’est une photo clef pour vous, il ne faut pas hésiter à lui en parler pour qu’il puisse vous conseiller.

Pour la sortie de la cérémonie, prenez votre temps. Déjà pour s’assurer que tout le monde est sorti avant vous et à eu le temps de se munir des éléments festifs dont vous allez être douchés dans quelques instants. Puis, sur le pas de la porte, restez-y un peu, savourez, il n’y a pas d’urgence. Même si la disposition des lieux fait que les invités ont du faire une haie d’honneur, patientez un peu avant d’avancer.

Et si je suis timide me direz vous ? J’ai eu le cas tellement mignon de la mariée qui s’est réfugiée dans les bras de son mari tant elle était gênée. C’était un moment très touchant. Mais généralement, les avalanches de confettis/pétales/bulles/riz détournent assez l’attention pour ne pas se sentir gêné. Et quand il n’y en a plus ? Les enfants les ramassent et il y en a encore! La sortie de la cérémonie sonne le début de la fête, c’est bien de laisser le temps aux invités de commencer à s’amuser! Évidemment j’aurai un argument photographique pour appuyer ce conseil : plus longtemps vous restez sous les cotillons, plus il y aura de photos des mariés sous les cotillons, des invités jetant des cotillons, des enfants ramassant et jetant à nouveau des cotillons, et ça c’est super festif ! Si vous aimez ce type de photo, prenez votre temps ! et profitez !

Agencement des lieux

Pour l’agencement des lieux, souvent il n’est pas possible d’y changer grand chose. Une église aura ses bancs fixés au sol, et une mairie ne va pas repeindre ses murs pour correspondre à la couleur thématique du mariage. Mais, en demandant gentiment il est souvent possible d’aménager quelques petites choses. 

  • de la petite décoration : Décorer les bancs de l’église, l’autel, le pupitre présente rarement des complications (je ferai peut être un article de blog consacré à cela un jour). A la mairie ça peut être possible aussi, en confiant par exemple à un convive un arrangement floral à poser sur le bureau en arrivant. Parfois la municipalité prévoit un bouquet de fleur qui habille le bureau et qu’elle offre ensuite en cadeau aux mariés.
  • le positionnement de certains sièges : Souvent des sièges sont prévus pour les mariés, leurs témoins et leurs convives, en particulier dans les grand hôtels de ville. Mais généralement dans les petites communes les salles sont tout aussi petites. Renseignez-vous et si c’est le cas, voici mon conseil : évitez de placer des rangées de chaises pour les invités (quelques unes sur les bords pour les plus anciens suffisent) car ça prend beaucoup plus de place et empêche les gens d’entrer dans la salle. Parfois vous pourrez même apporter votre propre mobilier si vous souhaitez, comme de beaux gros fauteuils (ca peut être joli mais si ils sont très volumineux ils masqueront la vue aux invités). A l’église, j’ai le plus souvent vu les sièges des mariés placés face au chœur et donc, dos aux convives. Mais il est parfois possible de demander à ce qu’ils soient placés de côté. Ça change la symétrie de la scène mais facilite les échanges et regards complices avec les invités!

Une philosophie

Enfin, certains préconisent de recommander aux invités de ne pas faire de photos pendant la cérémonie pour ne pas gâcher les photos du photographe professionnel. Moi je recommanderais de demander à son photographe ce qu’il en pense au préalable. Personnellement, je trouve plus amusante et plus “vraie” la photo d’une entrée dans l’église avec des invités qui mettent un pied dans l’allée pour prendre des photos, même si une photo bien propre où tout le monde reste à sa place sera plus élégante et sculpturale… ça dépendra de votre philosophie.

Mais ne tressez pas trop quand même car quels que soient vos choix, un photographe de reportage saura toujours faire de belles photos dans n’importe quelles situations !

photos de mariages à la mairie et à l'église

En espérant que vous avez trouvé quelques idées dans cet article, je rends l’antenne!

A bientôt pour un prochain thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *